Education

Togo / Affaire de notes truquées : La communauté universitaire invitée à rester sereine

Interpellé aussi bien par des Organisations de la Société Civile, des partis politiques que par certains membres de la communauté universitaire, le président de l’Université de Lomé Prof Dodji Kokoroko a enfin brisé le silence à travers un communiqué rendu public ce lundi.

Selon le document, le premier responsable de l’Université de Lomé a exprimé son attente des résultats de l’enquête du SRI (Service de Recherche et d’Investigation) et a émis le vœu de voir la Faculté des Sciences de la Santé (FSS) lavée de tout soupçon et exempte de toutes charges éventuelles. A cet effet, « la présidence de l’Université de Lomé appelle la communauté universitaire au calme, à la retenue et à la sérénité dans le respect de la présomption d’innocence et la recherche de la vérité. Elle la rassure que diligence est faite pour un dénouement rapide de la situation », lit-on dans le communiqué.

Selon les explications données par le président de l’Université de Lomé, cette affaire s’inscrit dans la suite logique des dénonciations répétées de fraude par un groupe d’étudiants au titre des évaluations de l’année universitaire 2016-2017 au sein de la FSS.

Aux dernières nouvelles, Prof Ihou Watéba et les deux jeunes étudiants (Mlle Léontine Amoudzi Tamekloe et Cédric Yann Foly Dosseh respectivement en 1ère année de Pharmacie et en 2ème année de médecine) détenus depuis vendredi dernier au SRI ont été libérés.

Commentaire d'article

Umalis