Politique

Togo / Incendies des marchés : « Nous voulons effectivement connaître la vérité », Pr Aimé Gogué

En respect aux mesures d’apaisement exigées par l’opposition togolaise lors du 1er jour du dialogue inter-togolais, six (6) détenus dans l’affaire des incendies des grands marchés de Lomé et de Kara ont été libérés le 21 février dernier. Une liberté provisoire qui, pourrait devenir définitive et faire classer à ce dossier. Cependant, les vrais coupables et leurs motivations demeurent jusqu’alors inconnus. Prof. Aimé Gogué exige que la lumière soit faite.

Intervenant ce 21 février sur la radio Kanal Fm, le Président national du parti Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) et membre de la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise trouve que « c’est excessivement grave que des gens brûlent les marchés les plus importants du pays et qu’on ne sait pas exactement ceux qui sont responsables et leurs motivations  ». « Nous voulons effectivement connaître la vérité. Ce n’est pas normal… C’est très important qu’on établisse les responsabilités », a-t-il indiqué en insistant sur la légitimation de l’impunité au Togo.

Pour sa part, Eric Dupuy, Chargé à la communication à l’Alliance Nationale pour le Changement, ne pense pas qu’il faille se contenter de ma libération de ces quelques personnes détenues. « Il est difficile aujourd’hui de se réjouir du retour de nos six (6) compatriotes. Un (1) parmi eux a laissé sa vie entre les mains de la gendarmerie pour faute de soins et pour une faute qu’il n’a pas commis. Je ne sais pas si un jour réparation sera faite pour la famille».

Commentaire d'article

Umalis