Développement

La BAD nourrit de l’ambition pour le marché agricole et agroalimentaire africain

Dans son intervention jeudi dernier à l’occasion du Forum sur les perspectives d’avenir de l’agriculture, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a sollicité des investisseurs américains beaucoup plus d’engagement en faveur de l’Afrique.

Cet homme d’affaires croit au  potentiel agricole du continent africain. Selon lui, la maxime des « trois +P+ (pénibilité, pénurie et pauvreté) » associé au secteur de l’agriculture depuis plusieurs années déjà maintient les populations dans l’insuffisance alimentaire en dépit du fait que ce secteur est créateur de richesses, prêt à offrir de nouvelles opportunités économiques.

Ainsi, souhaite-t-il, que d’ici à 2030, la taille du marché agricole et agroalimentaire africain puisse représenter mille milliards de dollars. Cette situation balisera la voie à l’investissement des entreprises agroalimentaires américaines en Afrique, a indiqué M. Adesina.

Rappelons que la BAD accompagne 10 pays africains dont le Togo dans la création de zones de transformation de cultures de base en vue de transformer des zones rurales en zones de prospérité économique.

Commentaire d'article

Umalis