Education

Éducation/Le groupe de travail se réuni le 1er mars au sujet des primes et indemnités des enseignants

Le groupe de travail mis en place par le gouvernement pour évaluer la faisabilité des revendications des enseignants s’est réuni les 22 et 23 février, pour traiter des questions relatives aux indemnités et primes des enseignants. D’après un communiqué paru ce jour, le groupe estime qu’il faudrait jusqu’au 1er mars pour mener la mission qui lui a été confiée. Voici l’intégralité du communiqué !

Communiqué de presse relatif à la séance du groupe de travail sur le système éducatif des 22 et 23 février 2018.

Les travaux du groupe de travail se sont poursuis ce jeudi et vendredi 22 et 23 février 2018.

Au cours de cette séance, le groupe a retenu comme seul point à l’ordre du jour, la question relative aux politiques en matière d’indemnités et primes.

Bien que les travaux des séances passées aient permis de dresser un tableau panoramique des défis et besoins du système éducatif relatifs aux infrastructures immobilières et mobilières, aux équipements matériels et outils pédagogiques pour les différents personnels et apprenants, à l’enseignement technique et à la formation professionnelle, aux politiques d’indemnités et de primes d’une part, et aux ressources financières allouées au système d’autre part, le groupe a trouvé insuffisantes les données à sa disposition pour mieux approfondir et affiner la question.

Aussi, le groupe a-t-il invité le Directeur Général des finances et du Budget de lui fournir un certain nombre d’éléments et informations complémentaires pouvant leur permettre de disposer de tous les ressorts devant l’orienter efficacement à procéder à des projections et estimations relatives aux primes, indemnités et autres qui feront l’objet de propositions appropriées à qui de droit.

Ces informations et éléments pourront être disponibles à la séance du jeudi1ermars 2018.

Commentaire d'article

Umalis