Economie

Le secteur informel, un secteur non négligeable dans l’économie togolaise

 Le marché informel représente entre 20 et 30% du produit intérieur brut (PIB) du Togo.  C’est ce que révèle un rapport publié par le Fonds monétaire international (FMI).
L’étude du FMI stipule que, plus la différence entre le coût total du travail dans une économie officielle et celui de l’économie informelle est élevée, plus la tentation de rester dans l’informel est grande. Puisque, les raisons de la floraison du marché informel sont principalement liées aux charges fiscales et sociales, à la qualité des institutions et la taille de l’économie, explique l’institution financière mondiale.

Cette analyse du FMI est étayée par l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE). Selon une dernière enquête de l’agence réalisée  avec l’appui de la GIZ, le secteur informel est essentiellement marqué par des jeunes. Cette frange de la population opère essentiellement dans le commerce notamment dans plusieurs villes stratégiques du Togo.

En outre, on note que  le secteur informel togolais  renferme environ 90% des emplois du privé.

Commentaire d'article

Umalis