Diplomatie

Accra / Monnaie unique de la CEDEAO : Accélération des travaux pour en faire une réalité en 2020

Les Chefs d’Etat ouest-africains se réunissent ce mercredi 21 février dans la capitale ghanéenne pour l‘adoption de la nouvelle feuille de route en vue de la mise en œuvre, en 2020, de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Sous l’égide de la Commission de l’organisation régionale, cette rencontre fait suite aux séances de travail des 17, 18 et 19 janvier 2018 consacrées à l’élaboration du document à soumettre aujourd’hui aux chefs d’Etat.

Membres de la « Task force présidentielle », les présidents Nana Akufo-Addo du Ghana, Muhammadu Buhari du Nigeria, Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire et Mahamadou Issoufou du Niger prennent part à cette mini-conférence. Le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé y prend part aussi, en témoigne son tweet.

A l’ouverture des travaux, le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, a émis le souhait que l’Agence monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) joue un rôle moteur dans le processus de création de cette monnaie, et qu’elle soit appuyée par l’Institut monétaire de l’Afrique de l’Ouest (IMAO) pour des activités spécifiques.

Pour sa part, le ministre ghanéen des Finances, et président en exercice du Comité ministériel, Ken Ofori-Atta, a déploré le peu d’efforts effectués par les Etats membres de la Cedeao en vue de la réduction du niveau de la dette publique et du déficit budgétaire, deux préoccupations qui constituent de véritables challenges pour l’Afrique de l’Ouest. Après s’être félicité de l’engagement politique des autorités de la CEDEAO en faveur de la monnaie unique, il a invité ses homologues à transformer cette volonté en actions concrètes pouvant conduire vers une union monétaire effective.

Commentaire d'article

Umalis