Société

Trafic de stupéfiants au Togo / Près d’une tonne de substances saisis par l’OCRTIDB

Depuis l’année dernière, une institution dénommée « Office central de répression du trafic illicite des drogues et du blanchiment (OCRTIDB) » a été mise en place pour le renforcement de la lutte contre la commercialisation des substances illicites.

En dépit des efforts du gouvernement pour venir à bout du phénomène, le trafic de stupéfiants continue à travers les frontières du pays. Cependant, les saisies sont en légère baisse à cause du travail acharné des services anti-drogue.

L’OCRTIDB a donc intercepté une tonne d’héroïne et de cocaïne. La police et la gendarmerie ont mis la main sur 318 trafiquants et passeurs transportant du cannabis et des drogues de synthèse. Selon l’OCRTIDB, les substances illicites étaient destinées au marché local ou à l’export.

Commentaire d'article

Umalis