Politique

Dialogue au Togo/ Ou en sont les discussions au deuxième jour des échanges?

Image: La tribune Afrique

Entamés depuis ce 15 février, les pourparlers préliminaires au dialogue prévu pour s’ouvrir lundi se poursuivent cet après-midi à Lomé. Aucune information officielle n’a encore flirté de la réunion d’hier.

Depuis ce mercredi, les échanges se déroulent à huit clos toutefois, les professionnels des medias présents sur les lieux font écho de quelques informations obtenues à la volée au sortir des discussions.

De manière générale, le climat semble favorable à une volonté des protagonistes d’aller à un débat de fond sur les réformes politiques. « L’ambiance était d’ailleurs studieuse au premier jour », note Eric Dupuy, un responsable de l’opposition cité par global actu.

Contrairement aux trois personnes annoncées, la coalition des 14 partis politiques de l’opposition  s’est faite  représenter par Jean Kissi, du Comité d’action pour le renouveau (CAR), Eric Dupuy, de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et Ouro-Djikpa Tchatikpi, du Parti national panafricain (PNP).

Le parti au pouvoir, l’Union pour la République  (UNIR), est représenté par Aklesso Atcholé, secrétaire exécutif, Kanka-Malick Natchaba, délégué national du Mouvement des jeunes UNIR et Yawa Tségan, député de la majorité parlementaire. Deux (2) ministres  notamment Gilbert Bawara et Payadowa Boukpessi, respectivement de la Fonction publique et de l’administration territoriale, représentant le gouvernement togolais sont également autour de la table.

On retient que le comité préparatoire a fait « beaucoup de progrès », à en croire  l’ambassadeur ghanéen, Daniel Ossei, porte-parole des médiateurs de la crise politiques togolaise.

Rappelons que le dialogue proprement dit s’ouvre le 19 février prochain.

Commentaire d'article

Umalis