Société

Togo/ Manifestations politiques : L’Association AEDVSTO réclame justice

L’association Agir Ensemble pour les Droits des Victimes Sociopolitiques au Togo (AEDVSTO) a rencontré ce 14 février 2018, les professionnels de la presse  togolaise.  Occasion pour elle de présenter son cahier de charge à l’opinion publique.

En somme, l’AEDVSTO (une jeune organisation de la Société Civile née au lendemain des violentes manifestations du 19 aout 2017) à travers ses actions désire essentiellement  « Aider et apporter une assistance aux victimes des récentes manifestations politiques qu’a connues le Togo ces derniers mois ». C’est d’ailleurs sous cette thématique qu’elle a placé sa sortie médiatique : « Rendons justice aux victimes des violences des manifestations politiques ».

A en croire  le président de l’AEDVSTO, Simplice Anato, une enquête menée sur l’ensemble du territoire national a permis de recenser une centaine de personnes ayant subi des dommages corporels ou matériels lors des récentes manifestations.

« Pour éviter que ces situations malheureuses ne surviennent encore sur notre territoire, nous apportons à la population togolaise, un message de paix, d’amour du prochain et du patriotisme», a-t-il laissé entendre .

Par ailleurs, l’association a appelé les autorités togolaises à réviser « la loi de 2011 des libertés de manifestation publique afin d’y introduire des précisions majeures sur les conditions de jouissance de ces droits et libertés ».

 

Commentaire d'article

Umalis