Politique

Togo/ Supposée usurpation d’identité de l’opposition : Des jeunes leaders montent au créneau!

Ce 13 février, des jeunes se réclamant de l’opposition ont animé une conférence de presse au cours de laquelle ces derniers dénonçaient les récurrentes manifestations  de l’opposition tout en appelant cette dernière à prendre la main du gouvernement togolais pour le dialogue.  Ces jeunes ne font pas partie de l’opposition, dénonce Jean Eklu. Le président des jeunes de l’ANC a riposté sur la radio Victoire Fm ce mercredi.

Ce regroupement de jeunes dénommé « Jeunes conscients »  ne font ni de près ni de loin partie de l’opposition, informe Jean Eklu .

Selon le jeune opposant, cette sortie s’apparente à une manœuvre du pouvoir en place. « Nous sommes à la veille de discussions politiques qui s’annoncent très difficiles et âpres pour le régime RPT/UNIR qui ne peut que passer par ces manœuvres sordides pour essayer de semer la zizanie au sein de l’opinion nationale pour que l’opposition parte affaiblie à ces discussions », a soutenu  le président de la Jeunesse de l’Alliance nationale pour le changement.  Jean Eklou estime que « Si une telle position existait, ces jeunes devaient approcher les structures de jeunes que nous sommes au niveau de la coalition ».

Le jeune leader de l’ANC a par ailleurs exhorté les populations à la vigilance afin de ne pas « tomber dans le piège du gouvernement togolais », celui de « semer le trouble dans les esprits » à quelques heures de l’ouverture du dialogue.

 

Commentaire d'article

Umalis