Politique

Dialogue au Togo/ Agbeyomé Kodjo souhaite la participation des anciens ministres du Togo

Au cours d’une émission sur  une radio privée, le président du parti « Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solitaire » (OBUTS), est revenu sur le dialogue togolais. Pour Agbeyomé Kodjo, la participation d’un certain nombre d’acteurs ne contribuera qu’à favoriser la réussite du prochain dialogue.

Invité de ‘D12’, sur la radio Pyramide FM,  l’opposant Agbéyomé Kodjo a fait sa proposition sur la structuration du dialogue prévu pour le 15 février prochain.

Pour l’ancien premier ministre togolais, la participation inclusive doit engager outre les délégations des « marcheurs »  et le pouvoir, des anciens premiers ministres, des représentants des églises catholiques, musulmanes, protestantes, de la société civile, du secteur privé…

Selon Agbeyomé Kodjo, le dialogue est avant tout une question « d’intérêt national », par conséquent, il ne  « peut pas être résumé aux seuls marcheurs et au pouvoir » .

« Les marcheurs et le pouvoir ne peuvent pas à mon avis résoudre l’ensemble des problèmes qui freinent le développement de notre pays encore moins les réformes. Le dialogue tel qu’il est en train de se structurer montre de l’exclusion », a commenté l’homme politique.

« Vous pensez que ceux qui y vont, sont suffisamment outillés pour réfléchir et trouver des solutions aux problèmes »,a questionné  l’ancien ministre  qui soutient que «  avec le capital d’expériences des anciens premiers ministres comme lui ou encore  Joseph Koffigoh », des propositions utiles peuvent être faites pour sortir le pays de la crise.

Commentaire d'article

Umalis