Politique

Alberto Olympio du Parti des Togolais ne croit pas au prochain dialogue

« Si le dialogue était une solution, cela fait 20 ou 30 ans qu’on le saurait. Depuis octobre 1990 que nous sommes en train de nous battre, combien de dialogues avons-nous faits ? J’en ai compté une trentaine, et à chaque fois on s’engage à faire des choses, mais rien ne se fait. On a signé l’APG ça fait plus de 11 ans. Ce n’est que du dilatoire. […] D’ailleurs moi je le dis clairement, n’importe quel homme politique qui accepte de faire les dialogues, rien que pour signer encore un accord qui va maintenir ce régime en place, trahit le peuple. Maintenir ce régime en place, on verra qu’ils vont encore nous berner, ils ne respecteront pas leur propre parole ».

C’est en substance ce que pense Alberto Olympio du Parti des Togolais, qui dit être en exil politique du prochain dialogue inter-togolais. C’était dans une interview accordée aux confrères de Liberté. Pour lui, la solution aujourd’hui ne se trouve pas dans les négociations pour signer encore des accords. Mais si c’est pour négocier le départ du régime, il est prêt à aller au dialogue. « C’est ça qu’il faut qu’on négocie. Pour ça je suis d’accord qu’on aille au dialogue. Mais ça, c’est notre dialogue à nous, c’est-à-dire qu’il est prêt à partir, lui et son système », a-t-il lancé.

Quant à son frère Nathanael Olympio qui assure l’intérim du parti au pays, fait partie de la coalition des 14 qui veut aller seule au dialogue avec le pouvoir.

 

 

Commentaire d'article

Umalis