Politique

Dialogue politique togolais : les artistes engagés mettent en garde le pouvoir et la coalition

Sur les ondes de la radio Nana Fm, Éric Mc le responsable du Mouvement des Artistes Engagés du Togo (MAET), un monsieur très impliqué dans les manifestations de l’opposition s’est prononcé sur le sujet de l’heure, le prochain dialogue inter-togolais. Celui-ci met en garde le pouvoir et l’opposition, et prévient que les togolais ne veulent pas de gouvernement d’union nationale.

Celui qui a participé et chanté durant les manifestations de la coalition de l’opposition s’est invité ce mardi dans le débat sur le prochain dialogue entre acteurs politiques. Pour cet artiste engagé, les discussions doivent aller dans le sens de ce que réclame les togolais. Il n’y aura pas question de gouvernement d’union nationale, prévient-il.

« Si à la sortie du dialogue, on nous revient avec un gouvernement d’union et non des résolutions pour un changement de la donne au Togo, le hardcore reviendra encore plus au-devant de la scène », a-t-il menacé.

Et à la question de savoir, s’il peut chanter pour UNIR, l’artiste engagé a répondu par l’affirmatif, mais que lui seul aura le dernier mot sur ce qu’il faut chanter. « Si on m’invite à chanter pour UNIR je peux mais qu’on ne m’impose pas les chansons ou les thèmes », a-t-il souligné.

Commentaire d'article

Umalis