Economie

Limogeage de Kako Nubukpo de l’OIF / Michaelle Jean fait de poignantes révélations sur le départ de l’économiste togolais

Plusieurs mois après le licenciement de l’économiste togolais Kako Nubukpo, la secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie revient sur les derniers événements qui ont conduit au départ de Kako Nubukpo de l’institution. Dans une interview publiée par Jeune Afrique,  Michaelle Jean a levé le voile sur les réelles causes de cet incident.

Dans l’interview parue ce 03fevrier, Michelle Jean a passé en revue   les derniers événements qui ont précédé le renvoi de Kako Nubukpo. A en croire  la canadienne, ces événements auraient précipité le départ de l’ancien ministre togolais de la francophonie.

La publication du livre anti- F CFA « Sortir l’Afrique de la servitude monétaire » dont l’économiste a été un des co-auteurs, aurait été le premier « faux pas »  de l’économiste.

« Je lui fais observer que son contrat comporte une clause de réserve et de neutralité conforme aux standards de la fonction publique internationale. Bien entendu, la question du franc CFA est très sérieuse, mais en l’occurrence c’est moins la question elle-même qui pose problème que la manière dont elle a été abordée », a confié Michaëlle Jean.

La diplomate estime à cet effet,  que  « Kako Nubukpo s’est comporté  comme un militant pas comme un haut fonctionnaire, raison pour laquelle il a reçu plusieurs avertissements, dont il n’a pas tenu compte ».

De son côté, l’économiste togolais avait posté sur les réseaux sociaux  quelques jours après avoir été démis de ses fonctions à l’OIF, qu’il mettait en avant ses principes et ses valeurs dans toutes ses actions.

 

 

Commentaire d'article

Umalis