Politique

Togo / Le ministre Gilbert Bawara invite l’opposition à saisir la main tendue pour le dialogue

Dans une interview accordée à l’agence Savoir News, le ministre togolais de la fonction publique Gilbert Bawara s’est prononcé sur le communiqué publié par les ministres ghanéen, Albert Kan-Dapaah et guinéen, Tibou Kamara annonçant le démarrage du dialogue pour le 15 février prochain. Il demande à l’opposition de faire preuve de bonne foi.

« C’est un fait nouveau et très significatif. La question de la bonne volonté, de la bonne foi et de la crédibilité des acteurs politiques togolais est désormais posée et engagée. Aussi bien la coalition que le gouvernement, nous sommes placés devant nos responsabilités face à nos concitoyens », a-t-il affirmé. Le porte-parole du gouvernement n’a pas manqué de faire cas du calvaire des populations qui payent le lourd prix de la crise. Selon lui, il revient aux acteurs politiques togolais de démontrer « davantage de considération envers les dirigeants de la sous-région qui sacrifient de leur temps et de leurs énergies en s’investissant pour rapprocher les acteurs politique togolais et les encourager dans le processus de dialogue ».

A cet effet, le ministre Gilbert Bawara exclut toute autre initiative et discussions avant l’ouverture du dialogue. « Tout sera mis en œuvre pour la concrétisation des pourparlers politiques aux conditions et aux dates prévues. Au regard des effets néfastes et préjudiciables de la situation actuelle sur la cohésion nationale et sur les activités économiques, personne n’a intérêt à rechercher une pérennisation d’un climat de crispation », a-t-il indiqué.

Commentaire d'article

Umalis