Economie

Les femmes et la jeunesse togolaise au cœur d’un développement inclusif au Togo

Dans son message de vœux à la nation togolaise le 3 janvier dernier, le Chef de l’Etat togolais a annoncé que son plan de gouvernance de l’année 2018 aura pour priorité les jeunes et les femmes entrepreneurs. A cet effet, 20% des marchés publics leur seront accordés. Un décret vient de concrétiser cette nouvelle volonté de Faure Gnassingbé.

En effet, le premier décret adopté par le Conseil des ministres de ce jeudi 1er février 2018 fait suite à la communication en conseil des ministres du 26 janvier 2018 relative à la mesure annoncée par le Chef de l’Etat lors de sa présentation des vœux.

En vue d’un développement inclusif visant une meilleure intégration des jeunes et des femmes dans la vie active, ce décret précise les dispositions réglementaires à la mise en œuvre de cette ambition. « Ainsi, chaque autorité contractante réserve au moins 20% des marchés inscrits dans son plan de passation des marchés publics aux jeunes (de 18 à 40 ans) et aux femmes entrepreneurs (sans limite d’âge) de nationalité togolaise et exerçant sur le territoire national », indique le communiqué ayant sanctionné les travaux.

Sur la base d’une évaluation, ce taux pourrait être revu à la hausse sur proposition du ministre de l’économie et des finances.

Commentaire d'article

Umalis