Education

Togo/ Tensions universitaires : La LTDE pose une nouvelle exigence

Les récentes échauffourées sur le site universitaire de Lomé au cours de l’assemblée générale de la Ligue Togolaise Des Etudiants (LTDE) a occasionné des blessés et entrainé des interpellations. Le mouvement estudiantin ne se réjouit pas de cet état de choses. Dans un communiqué la LTDE  demande aux autorités universitaires de revoir leur carte. Ci-dessous les termes du document !

« Sur appel du Bureau Exécutif National de la Ligue Togolaise des Droits des Élèves et Étudiants (LTDE), les étudiants de l’université de Lomé se sont très massivement mobilisés du campus sud au campus nord pour exiger la satisfaction des légitimes et inoffensives revendications contenues dans sa plate-forme revendicative

La LTDE félicite donc l’ensemble des étudiants pour leur détermination et leur mobilisation monstre et se félicite du succès éclatant de l’Assemblée Générale d’avertissement de ce jour.

Aujourd’hui encore, les étudiants dans leur globalité ont su imposer leur volonté et démontrer à suffisance à toute la communauté nationale et internationale qu’ils en ont marre de subir la dictature des autorités et d’étudier dans des conditions exécrables.

Au bilan, on note plusieurs arrestations et plusieurs blessés dont deux membres influents de la LTDE suite aux cailloux lancés par les prétendus agents de la police universitaire qui au lieu de servir les étudiants sont devenues leurs bourreaux.

A cet effet, la LTDE demande la libération inconditionnelle et immédiate des camarades arrêtés et exige instamment la dissolution du Corps de la Police Universitaire ( COPUL ).

Par ailleurs, le Bureau Exécutif National de la Ligue Togolaise des Droits Élèves et Étudiants (LTDE) convie de nouveau les étudiants à une ultime Assemblée Générale (AG) d’avertissement ce mercredi 31 janvier 2018 pour conclure et achever définitivement ce que la lutte que nous avons commencé depuis l’année passée.

Ce n’est que le début du commencement.

VIVE LA LUTTE POUR L’AMÉLIORATION DE NOS CONDITIONS DE VIE ET D’ETUDES,

VIVE LA LTDE,

EN AVANT POUR UNE ÉCOLE DE QUALITÉ AU TOGO.

Fait à Lomé, le 30 janvier 2018 ».

Commentaire d'article

Umalis