Santé

Surveillance épidémiologique : La Banque Mondiale équipera 7 laboratoires de districts sanitaires au Togo

Image illustratif

Un projet régional de renforcement des systèmes de surveillance de maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE) vient d’être lancé ce jeudi par le Togo. En effet, REDISSE s’inscrit dans la mission de la Banque Mondiale visant à mettre fin à l’extrême pauvreté et à promouvoir le bien-être pour tous.

REDISSE est la continuité du projet WARDS lancé en 2014 et qui a permis de créer, d’équiper et de rendre fonctionnels 60 centres de santé épidémiologiques dans les 15 Etats membres de la CEDEAO. A travers le projet WARDS, un mécanisme de surveillance épidémiologique a été élaboré avec à l’appui des ressources humaines qualifiées, des outils performants de détection précoce des épidémies ainsi que des dispositifs de communication pour l’action afin d’optimiser la riposte.

En vue de prévenir l’avènement de nouveaux phénomènes épidémiques et lutter contre les graves menaces de santé publique, les pays membres de la CEDEAO et de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS) ont mis en place le projet REDISSE qui a bénéficié d’un appui de 10,5 milliards de FCFA de la part de la Banque Mondiale. Le projet REDISSE sera mis en œuvre durant la période 2017-2023.

En collaboration avec le ministère de la santé, 7 laboratoires de districts sanitaires au Togo seront équipés pour effectuer de bons diagnostics et des confirmations biologiques exactes. Par ailleurs, le projet REDISSE vise à optimiser la surveillance épidémiologique et les capacités de riposte.

Commentaire d'article

Umalis