Société

Un an de mise en oeuvre du projet CORAL, déjà 2500 enfants enregistrés

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de protection des enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos (projet CORAL), financé par l’UE, une délégation de l’Union Européenne (UE) au Togo sera dans les zones concernées (frontière Togo-Ghana, Kévé et Dzolé dans la préfecture de l’Avé) pour une évaluation du projet.

« Cette visite s’inscrit dans le cadre des actions de communication et de sensibilisation du projet CORAL et vise à informer l’UE, les partenaires étatiques, ceux de la société civile, la population togolaise sur les réalisations et les effets immédiats induits par le projet à la fin de sa première année d’exécution », souligne un communiqué de Terre des hommes (Tdh), organisation qui pilote le projet.

Presqu’un an après la mise en œuvre du projet, au total 2.534 enfants et jeunes dont 1.041 garçons et 1 493 filles ont été identifiés. Ces enfants ont eu à bénéficier d’écoute, d’appui-conseils, de médiation et placés dans des centres pour leur réinsertion sociale. Rappelons que le projet CORAL a pour objectif de protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos

Commentaire d'article

Umalis