Société

Togo/ Message de Gilbert Tsolenyanu aux autorités togolaises :  » Les grèves résultent de la mauvaise foi du gouvernement »

La situation tendue dans laquelle est plongé le pays dénote d’un malaise au sein de la société, analyse Gilbert Tsolenyanu. Dans une intervention sur la radio Victoire Fm ce 31 janvier, le porte parole du Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (Synphot) a donné son opinion sur les différentes manifestions qui jalonnent l’atmosphère sociopolitique du Togo.

Pour Gilbert Tsolenyanu, il serait déplacé de calquer les différentes luttes syndicales sur les revendications de l’opposition togolaise.  S’appuyant sur la situation au sein du secteur auquel il appartient, celui de la santé, le docteur estime que le gouvernement ne fait aucun effort pour éviter les tensions.

« Le préavis de la grève que nous débutons aujourd’hui a été déposé depuis 10 jours ouvrés. Il est évident que si le gouvernement avait voulu, il aurait déjà engagé des négociations avec ces différents corps de métiers au risque d’en arriver là », a soutenu Gilbert Tsolenyanu .

Selon lui, le Synphot a montré sa bonne foi en mettant  en veilleuse ses revendications pour lancer la campagne pendant deux ans après moult négociations de couloirs sans résultats visibles.

«On ne peut plus continuer comme ça », a tonné le porte parole di Synphot. Rappelons que les  praticiens de la santé ont entamé cette semaine une grève de trois jours après un sit-in survenu les 24 et 25 janvier dernier. Ces derniers réclament entre autres la rénovation des infrastructures sanitaires, du matériel de travail de qualité, et des meilleures conditions de travail.

Commentaire d'article

Umalis