Media

Décès du journaliste togolais Atcha Tanko/ La famille médiatique ne s’en remet toujours pas…

Le 24 janvier dernier, le corps médiatique  a appris la mort subite du journaliste Atcha Tanko, Directeur de publication du journal « Lettre de la Kozah ». Les premières informations ont révélé que le  journaliste serait mort d’un accident de moto, sur le tronçon de l’échangeur d’Agoè. Toutefois, difficile pour certains de croire à  cette hypothèse. Toute une polémique entoure le décès de ce professionnel de media.

Dans sa parution de ce 30 janvier, le journal, « La Symphonie » soutient que, des indices laisseraient croire plus à un assassinat du journaliste qu’à un accident.

« Atcha Tanko aurait reçu un appel dans la nuit pour une destination quelconque. Ce dernier aurait pris la moto de sa femme. Après quelques heures, sa femme reçoit un appel d’un numéro inconnu l’informant du drame survenu. Ce qui semble être flou dans l’histoire est que la femme du défunt confrère a été alertée non pas par le numéro de son défunt mari mais par un numéro qui avait déjà son numéro à elle. Autre chose, le corps accidenté de la victime ne souffrirait d’aucune égratignure », décrypte le bimensuel.

Comment faire la lumière sur ce qui s’est réellement passé ? La famille de la victime appelle la corporation à l’aider dans cette difficile mission.

 

Commentaire d'article

Umalis