Santé

Câlinothérapie : Ne sous-estimez pas les petits gestes d’amour !

Selon les scientifiques, les gestes affectueux ont une influence positive insoupçonnable sur notre santé. Dans un monde où le contact physique est de plus en plus négligé au détriment des appels téléphoniques, des messages écrits ou vocaux, les câlins doivent retrouver leur importance et être privilégiés. Une raison toute simple : c’est un antistress naturel très efficace.

Que vous soyez adulte ou enfant, vous avez besoin de câlin (qui est l’acte de prendre quelqu’un dans ses bras). Ce geste simple qui ne coûte presque rien contribue à la production d’ocytocine, « hormone de l’affection et de l’attachement » qui est l’antagoniste direct du cortisol, « l’hormone du stress ». Par ailleurs, des chercheurs proposent aux médecins de prescrire à leurs patients « un câlin par jour » comme accompagnement de leur thérapie. Les vertus du câlin sont énormes : les défenses de l’organisme sont boostées, le rythme cardiaque s’apaise, le stress s’atténue, les pensées négatives régressent.

Mais comment cette marque d’affection aussi banale parvient-elle à nous apaiser autant ?

Au-delà d’un contact physique, le câlin est un véritable besoin vital. Source d’émotions, il procure de l’énergie, de l’assurance, de la protection, aide à retrouver l’estime de soi et redonne des forces. Les câlins déclenchent une série d’effets positifs sur notre psychique et met en réaction des hormones de bien-être.

Commentaire d'article

Umalis