Economie

Togo / Près de 640.025 litres d’essence de contrebande saisis en 2017 : Une grosse perte pour l’économie !

Selon les chiffres communiqués par l’Office Togolais des Recettes (OTR), environ 640.025 litres de carburant de contrebande ont été saisis au cours de l’année dernière, une augmentation de 159.062 litres par rapport à l’année précédente. Plusieurs raisons expliquent cette situation.

Depuis quelques années, le trafic illicite de carburant de contrebande connait ses beaux jours au Togo. En dépit de l’opération Entonnoir lancé par le gouvernement avec l’aide de la police et de la gendarmerie – et, qui a fait son lots de pertes en vies humaines -, les réseaux de commercialisation de l’essence frelatée se multiplient de plus belle. Sur le plan économique, cela constitue des manques à gagner pour le pays. Et si, le Togo favorisait lui-même ces commerces ?

En effet, les autorités togolaises ont annoncé la saisie de 560.000 litres de carburant frelaté en 2015. Bon point ! Cependant, l’année suivante (2016), la courbe a remonté pour atteindre 480.963 litres. Contre toute attente, l’année 2017 a été beaucoup plus florissante pour les contrebandiers. Pénuries cycliques de carburant sur toute l’étendue du territoire togolais, hausse périodique du prix des produits pétroliers, inexistence des stations-services dans des contrés reculées : autant de raisons qui favorisent les belles affaires des réseaux de commercialisation de l’essence frelaté.

Commentaire d'article

Umalis