Education

Les enseignants chercheurs entrent en grève à partir de mercredi

La semaine s’annonce incertaine. Aux manifestations politiques, viennent s’ajouter les grognes sociales. Outre les praticiens hospitaliers, les agents de la fonction publique et les enseignants du secondaire, les enseignants chercheurs de l’Université de Lomé (UL) eux aussi annoncent un mouvement d’humeur de deux jours.

D’après le communiqué publié à cet effet, les enseignants chercheurs vont aller en grève les 31 janvier et le 1er février prochain. Et plusieurs raisons l’expliquent selon les enseignants.

– « Le silence des responsables syndicaux et des autorités par rapport aux différentes lettres de revendication que les enseignants leur ont envoyées (lettres du 04 novembre 2017 et du 11 décembre 2017)

– Le nombre pléthorique d’étudiants dans les salles de cours et de travaux dirigés (TD). En effet, le nombre d’étudiants programmés dans les salles de cours et TD de l’Université de Lomé largement les capacités des salles.
– L’organisation des devoirs les dimanches,
– La fermeture de tous les masters avec les spécialités en options,
– Un collègue a vu son véhicule vandalisé le mardi 23 janvier 2018 lors de la manifestation estudiantine mais jusqu’au jour d’aujourd’hui, le collègue n’a aucune nouvelle des autorités universités. »
Les enseignants préviennent, la grève est reconductible.

Commentaire d'article

Umalis