Politique

Togo / Grèves et manifestations de rue à l’horizon : Les deux semaines à venir s’annoncent incertaines !

En proie à des marches de contestation dans les rues depuis plus de 5 mois, le pouvoir de Faure Gnassingbé n’est pas au bout de ses surprises. Depuis plusieurs semaines, les acteurs des deux secteurs clés de développement (santé et éducation) organisent régulièrement grèves et sit-in.

En effet, les enseignants togolais annoncent 72 heures de grève (30,31 et 1er février) reconductible au cas où les autorités compétentes resteraient impassibles. Pour leur part, les agents du Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) choisissent les 31 Janvier et 1er Février pour faire une grève qui pourrait être reconduite.

Les agents de la Fonction publique, non contents de leurs conditions de vie et de travail, annoncent également 4 jours de mouvements d’humeur les 5, 6, 7 et 8 février prochains.

Dans ce méli-mélo qui se prépare, le coup de grâce est donnée par la Coalition des 14 partis de l’opposition qui appel les populations togolaises à descendre dans les rues les 31 janvier, 1er Février et 3 février.

Rappelons que les étudiants des deux universités publiques du pays (Université de Lomé et Université de Kara) ne décolèrent pas non plus. En clair, les jours à venir ne seront pas de tout repos.

Commentaire d'article

Umalis