Politique

Togo/ Après son intervention radiophonique, Koumealo Anaté fait une mise au point

Photo: alome.com

Les propos  de Germaine Kouméalo Anaté après son passage la semaine dernière   sur la radio victoire Fm ont été diversement interprétés. Sur les réseaux sociaux, dont la plateforme « communicateur catholique », son intervention a été largement commentée. Chose que l’ancienne ministre de la communication n’a pas apprécié.

Lors de son intervention, la directrice de l’ISICA  s’était  notamment prononcée sur la crise du Togo  et les situations qui en ont découlé. Mais son opinion des choses n’a pas été partagée par beaucoup de personnes. Par conséquent, elle a été sévèrement prise à parti dans certains journaux et sur les réseaux sociaux.

A ces différentes réactions, la concernée n’a pas manqué de répondre. Sur la plateforme « communicateur catholique » ou elle a  longuement été critiqué Koumealo Anato, laisse entendre :

« Ceux qui prennent des raccourcis pour interpréter avec leur vérité ce que j’ai dit et assume, c’est leur droit ; ceux qui croient que le statut de catholique Togolais est donné par l’opposition politique, c’est leur droit ; ceux qui simplifient le réel et le réduit à une seule couleur, et pensent que les responsables de l’opposition sont tout blancs et ne luttent véritablement que pour les intérêts communs, alors que tous les autres seraient les ennemis du peuple, c’est leur droit ».

Pour la militante UNIR, cette plateforme  «  est devenue une arène politique se substituant totalement aux hommes politiques… d’où les nombreux dérapages réguliers et les attaques de personnes ».

Pour conclure Mme Anaté propose un véritable  cadre de débat pour discuter des questions politiques au lieu, pense t-elle,  de parler de ces sujets sur une   plateforme de réflexion sur la vie de l’Eglise et de la Cité.

 

Commentaire d'article

Umalis