Société

Préfecture du Golfe: Aboka Kossi prévient les occupants des réserves administratives

« L’État prendra tôt ou tard ce qui lui appartient car les réserves sont des biens communs », déclarait Kossi Aboka président de la délégation spéciale de la préfecture du golfe. C’était lors du lancement des travaux de développement communautaire les 25 et 26 janvier derniers.

L’appel a été lancé à tous les occupants des réserves administratives. La Délégation spéciale de la préfecture du Golfe appelle toutes ces personnes à prendre les dispositions pour libérer les lieux avant qu’il ne soit « trop tard », avant d’ajouter, « il est du devoir des citoyens de sauvegarder les domaines publics, parce que le développement se fait sur ces terrains et l’occupation illégale ou anarchique des réserves ne favorise pas le développement des communautés ».

Précisons que les projets de développement communautaires (services publics) ont pour but de favoriser un développement participatif et inclusif.

Commentaire d'article

Umalis