Education

Les enseignants togolais entrent de nouveau en grève la semaine prochaine

Alors que le moratoire de deux semaines accordé par la Coordination des Syndicats de l’Éducation (CSET) au gouvernement est arrivé à termes, aucune lueur d’espoir ne s’est pointée à l’horizon. Et donc, les enseignants décident d’entrer en grève la semaine prochaine. Un préavis de grève vient d’être envoyé au ministre des Enseignements primaire, secondaire et de la Formation professionnelle et son collègue de l’Enseignement technique.

Les enseignants disent ne pas comprendre le silence du gouvernement qui avait pourtant promis faire bouger les lignes. « La Coordination des Syndicats de l’Éducation du Togo (CSET) constate avec indignation le caractère dilatoire caché que revêt une fois encore ce énième groupe de travail afin de faire perdurer la crise qui n’a eu que d’impacts négatifs quant à la qualité de l’enseignement au Togo », relève la CSET.

C’est au regard de ce qui précède que les enseignants appellent à de nouvelles grèves les 30 et 31 janvier et le 1er février prochains pour manifester leur indignation contre le dilatoire du gouvernement.

« Par ailleurs, la question de primes et indemnités ainsi que la prise en compte des amendements sont prioritaires lors des discussions dans le groupe de travail et qu’au terme des trois jours de cessation de travail susmentionnés, si cette question ne trouve pas de satisfaction, la grève restera reconductible les prochains jours », prévient la coordination.

Commentaire d'article

Umalis