Faits divers

Togo / Le personnel de Dodo Cosmetics en grève sèche de 72 heures pour réclamer de meilleures conditions

Licenciement abusive d’une trentaine d’employés, paiement de primes de travail, mauvais traitement : ce sont les points essentiels de la plateforme revendicative des employés de cette société. Selon ces derniers, cette plateforme date du 17 octobre 2017. N’ayant toujours pas obtenu gain de cause, ils décident de faire une grève sèche  de 72 heures pour réclamer les meilleures conditions de travail et de vie.

En effet, cette société de fabrication de produits cosmétiques et des parfums emploie près de 400 personnes. Les employés réclament des primes de production, de pharmacie,  d’assiduité, la revue à la hausse de la prime de cantine, de salissure et de transport. « En dehors des primes, nous exigeons la réintégration immédiate d’une trentaine de nos camarades que les responsables ont promis rappelé dès qu’ils auront besoin d’eux. Ce sont des journaliers que la direction générale a contraint à rester à la maison depuis le 29 décembre », a indiqué Sidou Boli, Délégué du personnel.

De son côté, l’administration de Dodo Cosmetics  trouve inappropriées ces revendications.  Par ailleurs, le Chef personnel et le Directeur administratif financier indiquent que malgré le fait que la plateforme revendicative des employés ne réponde pas à la convention de l’industrie, l’employeur a déjà dans la politique de ces moyens accordé certains avantages  à ses agents. « Une prime mensuelle de 5000 F CFA est accordée à  tous les 350 employés qui bénéficient également d’une augmentation volontaire de 15% des salaires depuis 2015 », soulignent ces derniers.

Déterminés, les employés comptent durcir le ton dans les prochains jours pour rentrer dans l’exercice de leurs pleins droits.

Commentaire d'article

Umalis