Politique

Togo / « Nous voulons un tableau plus lumineux pour notre pays », Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson

Hier, des milliers de femmes togolaises vêtues de noir sont descendues dans les rues à l’appel de la section féminine de la Coalition des 14 partis politiques. Pour la première fois depuis le début de la crise sociopolitique, les femmes ont manifesté contre le régime en place en appui aux revendications du groupe des 14.

Selon la Coordonatrice de la Coalition des 14, les femmes togolaises ont effectué cette démarche « parce qu’elles veulent se faire entendre. Il y a cinq (05) mois que le peuple togolais est dans la rue, demandant que lui soit restituée la constitution de 1992, que les bases de la démocratie soient enfin posées au Togo, pour que nous puissions rompre avec ce régime cinquantenaire duquel nous voulons nous débarrasser. Mais le régime donne l’impression de ne pas vouloir écouter le peuple ».

Par ailleurs, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson a dénoncé les nombreux blessés et morts qu’a connu le Togo depuis le début des manifestations de rue. « Aujourd’hui, nous nous levons en tant que femmes, en tant que mères, en tant qu’épouses, en tant que citoyennes pour dire « ça suffit ». C’est nous qui subissons davantage le poids de la situation qui prévaut dans ce pays. Nous voulons lancer un appel solennel au régime. Nous ne voulons plus que le sang de nos enfants soit versé dans ce pays. Nous voulons que très rapidement des solutions soient trouvées pour que le peuple obtienne satisfaction pour ses revendications. Le peuple togolais a le droit de vivre en démocratie », a-t-elle indiqué.

Commentaire d'article

Umalis