Politique

Togo / Mort des deux militaires à Sokodé : L’un des responsables du PNP répond au ministre Ouro-Koura Agadazi

Dans une intervention la semaine dernière sur une radio privée, Colonel Ouro-Koura Agadazi, ministre de l’Agriculture dans l’actuel gouvernement togolais, déclarait que le Parti National Panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam aurait des tendances djihadistes. Dans son droit de réponse, le Conseiller juridique du président du PNP, Me Kwasiagan Alaga a qualifié les propos du ministre de « niaiseries fulminées ».

« Avant de débiter de telles incongruités, le ministre Agadazi aurait pu se demander pourquoi Atchadam lui –même, celui qu’il présente comme le premier des « fous de Dieu » n’a toujours pas effectué son pèlerinage à la Mecque », a commencé Me Alaga. A propos des accusations du ministre contre cette formation politique qui aurait une base ethnique et identitaire. Le Conseiller juridique de Tikpi Atchadam a rectifié que le PNP est un parti transversal qui regroupe toutes les composantes ethniques du Togo. En guise de preuves, il a précisé que Ricardo Agouzou membre influent du parti est un kabyè alors que Kossi Sama, Secrétaire général du parti n’est pas un Tem.

« Comment expliquer que deux gardes du corps, payés par le contribuable togolais, soient affectés en permanence au domicile secondaire d’un officier, fût-il ministre, alors que celui-ci exerce à plus de 300 kilomètres de ces lieux ? Que dit-il des propos qui susurrent le décès de ces militaires au Mali, et ceux qui laissent entendre qu’ils auraient été assassinés par le régime avant d’être placés sur les lieux afin de mieux justifier la suite des événements », s’interroge-t-il en ne cachant pas ses doutes sur cette affaire à l’instar de Me Jean Kissi et Antoine Folly.

Commentaire d'article

Umalis