Politique

Togo / Marche des femmes togolaises ce 20 janvier : « Une belle initiative » selon Jean-Pierre Fabre

En proie à des contestations dans les rues depuis 5 mois, le pouvoir de Faure Gnassingbé a été confronté à la colère des femmes togolaises ce samedi. A l’appel de l’opposition, elles sont descendues dans les rues toutes vêtues de noir ce 20 janvier en scandant des slogans hostiles à l’actuel Chef de l’Etat togolais.

Selon l’histoire du Togo, les femmes ont joué un rôle incontournable dans la lutte pour l’indépendance du pays. Plus particulièrement, il y a eu les vaillantes femmes d’Ablodé qui se sont fait remarquées à travers leur lutte décisive avant la victoire du 27 avril 1958 et ont gravé leur souvenir dans le temps. D’ailleurs, les historiens se sont accordés à dire aujourd’hui que la guerre libératrice du Togo pour s’affranchir du joug colonial aura été très largement la guerre des togolaises.

Par conséquent, le Chef de file de l’opposition Jean-Pierre Fabre justifie ainsi la situation, « face au refus du pouvoir d’avancer, les femmes ont décidé de rentrer dans le jeu ». Ayant pris lui-même part à cette marche, l’un des leaders de la Coalition des 14 partis de l’opposition salue cette démarche qu’il qualifie de « belle initiative ». A Lomé, les femmes sont parties de trois points de rassemblement pour se retrouver à un seul lieu de chute.

Selon un communiqué du président de la REJADD, Assiba Johnson, « la marche des femmes de la coalition des 14 partis de l’opposition qui devrait avoir lieu ce samedi à Kara, a été dispersée au point de départ par certains individus, armés de gros bâtons et de matraques. On dénombre pour le moment une dizaine de blessés ».

Commentaire d'article

Umalis