Economie

Togo / Exiger les impôts tout en évitant la pression fiscale sur les entreprises : Difficile équation pour l’OTR

Image goafricaonline

Créé il y a 2 ans, l’Office Togolais des Recettes (OTR) est le fruit de la fusion des services des impôts et des douanes. Les résultats de cette initiative sont notamment la numérisation des techniques de collecte des fonds de l’impôt et des taxes ainsi qu’une augmentation des recettes.

Cependant, il est reproché à l’OTR d’en être pour quelque chose dans la fermeture de nombreuses entreprises privées. Au Togo, le secteur informel (entreprises, professions libérales et commerçants) tient une place très importante dans l’économie et y porte atteinte, c’est faire du tort au développement du pays. En effet, ces entreprises ne disposent pour la plupart qu’un capital bien modeste.

Par conséquent, l’OTR doit trouver un équilibre entre l’administration des impôts à ces entreprises et la pression fiscale trop forte sur un secteur encore fragile. Rappelons qu’au Togo, 18.6 % des recettes fiscales proviennent de l’impôt sur le revenu. Par ailleurs, la hausse du PIB va permettre au Togo de s’affranchir de la dépendance à l’aide étrangère.

Commentaire d'article

Umalis