Politique

Situation sociopolitique au Togo : Le dialogue politique, pourra-t-il avoir lieu dans 5 jours ?

Au summum de la crise sociale et politique dans laquelle le Togo est plongé depuis le 19 août 2017, un dialogue politique est annoncé entre l’opposition et le pouvoir en place pour une sortie de crise. A la suite de la rencontre de la Coalition des 14 avec le président guinéen, l’échéance est fixée entre le 23 et le 26 janvier 2018.

Où sera organisé le fameux dialogue ? Y aura-t-il ou non un médiateur ? De quels sujets les protagonistes débattront-ils ? Quelles sont les représentants des deux partis qui prendront place à la table de discussions ? Voilà autant de questions sans réponses à quelques jours de la date fixée pour la tenue du dialogue.

Rappelons que les protagonistes (pouvoir et opposition) ne se sont pas encore entendus à propos des préalables en vue de l’organisation de ce dialogue. D’une part, la Coalition des 14 partis de l’opposition exige du pouvoir en place le respect scrupuleux des conditions du dialogue : libérations des détenus politiques, levée de l’état de siège sur certaines villes de l’intérieur du pays etc. D’autre part, le régime en place estime qu’il a déjà assez fait concernant la satisfaction des préalables. D’ailleurs, ce dernier a déjà entamé un autre chapitre : l’organisation des échéances électorales de 2018.

Selon les informations, une nouvelle mission du président ghanéen Nana Akuffo-Addo est attendue dans les prochains jours à Lomé, dans la capitale togolaise, en vue de faire des discussions avec le parti au pouvoir et le gouvernement.

Commentaire d'article

Umalis