Politique

Samedi 20 janvier : Les femmes togolaises à l’avant-garde de la lutte populaire, les rues de Lomé grondent !

Convoi de Totsi-Djidjolé

Trois groupes composés majoritairement de femmes ont quitté l’École catholique d’Adidogomé, le Carrefour de la pharmacie de la Nation Totsi et le Carrefour CNTT en direction d’un seul et même point de chute : Collège du Plateau (Casablanca). Ce sont des milliers de femmes habillées en noir qui défilent dans les rues de la capitale togolaise.

Concert de casseroles et bruits de marmites vides, sons des vuvuzelas, chansons de révolutionnaires africains jouées en boucle dans les baffles et repris en boucle par la foule, tam-tam et tropettes : c’est dans ce vacarme que les bruits de pas des manifestants munis de pancartes aux messages hostiles au président Faure Gnassingbé résonnent sur les routes.

Lentement, elles convergent vers le point de chute.

Commentaire d'article

Umalis