Politique

« Pas d’élections au Togo sans réformes et assainissement du code électoral », Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson

Reçu ce matin sur une radio locale, la Coordonnatrice de la Coalition des 14 partis de l’opposition a réaffirmé que des élections transparentes et crédibles ne peuvent avoir lieu sans la mise en place des règles électorales claires et nettes.

« On ira à des élections quand on aura fini de discuter et qu’on aura apporté des solutions qui permettront de faire en sorte qu’il y ait de véritables compétitions dans la transparence dans ce pays », a-t-elle déclaré avec fermeté.

Depuis l’annonce de la tenue d’un dialogue politique sensé mettre fin à la crise sociopolitique au Togo, les protagonistes qui devraient s’asseoir à la table de discussions maintiennent leurs positions. Et, c’est le statu quo ! Du côté du pouvoir en place, ce « silence » est mis à profit pour préparer les échéances électorales (référendum, législatives et locales).

L’opposition ne coopère pas.

Commentaire d'article

Umalis