Politique

A propos de la mort des militaires, Antoine Folly apporte des précisions

L’affaire de l’assassinat des deux militaires à Sokodé refait surface. Dans une émission radiophonique hier, Antoine Folly, l’un des leaders de la coalition accusé par le ministre Ouro-Koura Agadazi de nier l’assassinat des militaires, est revenu sur le sujet.

« Nous avons déjà réagi sur cette affaire au niveau de la Coalition des 14. Nous ne disons pas que les militaires ne sont pas morts. Mais le gouvernement a servi plusieurs versions. Nous nous sommes déplacés sur le terrain et avons écouté différentes versions », a précisé Antoine Folly.

Selon le président de l’UDS-Togo, il y a des zones d’ombre dans cette affaire que le gouvernement ne veut pas élucider. « Ce que nous voulons, c’est que la vérité soit établie et que le gouvernement accepte le principe d’une enquête internationale et indépendante pour faire la lumière sur cette affaire et dire dans quelles conditions ces militaires sont morts et qui en sont les responsables. Les Togolais ont droit à cette vérité, de même que les familles de ces militaires », a-t-il indiqué.

Pour ce membre de la coalition des 14, le gouvernement doit cesser d’utiliser la mort des militaires à des fins politiques et accepter l’ouverture d’une enquête pour éclairer l’opinion. « Je ne vois pas pourquoi le gouvernement refuse que cette commission d’enquête soit mise en place, et continue d’exploiter politiquement cette affaire. La parole de monsieur Agadazi n’est pas une parole d’évangile », a-t-il martelé.

Commentaire d'article

Umalis