Tourisme

Alerte! Le Togo pourrait perdre l’un de ses sites inscrits à l’UNESCO : Le koutammaku

Le Togo, petit pays de l’Afrique de l’Ouest regorge de beaux paysages touristiques, mais paradoxalement, le pays attire de moins en moins de visiteurs. A ce jour, le tourisme togolais sombre dans une léthargie indéfinissable. Et plusieurs sites culturels dont le Koutammaku en pâtissent.

 Le Koutammaku est l’un des beaux tableaux que présente le Togo à ses visiteurs. Cette zone de 50.000 hectares située en pays tamberma  au nord-est du Togo doit son aspect remarquable à un ensemble unique d’habitations en forme de château de terre cuite, son paysage unique et ses forets paisibles.

L’originalité du site lui a valu d’être classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Toutefois, ce patrimoine togolais risque de perdre son prestige.

En 2013, l’UNESCO avait pourtant prévenu. Selon le bureau régional de l’Unesco basé à Abuja, «  rien n’est fait pour promouvoir cette destination touristique. Pire, les communautés locales commencent à construire des infrastructures modernes autour de cet environnement protégé ».

L’UNESCO a ainsi menacé de retirer son soutien ainsi que les aides financières attribuées sur la base de l’existence du Koutammaku.

Pire, le site pourrait être retiré du patrimoine mondial.

En 2018, près de cinq ans, après cet avertissement rien n’est fait pour rehausser la valeur de ce site culturel. Les autorités togolaises se sont limités à y effectuer une visite en 2017, à l’occasion de la journée du tourisme, pour, disent ils, mieux connaitre le site.

Commentaire d'article

Umalis