Développement Société

Togo/ Bientôt le 1er sommet des parlementaires à Lomé

Pour mieux défendre la cause des enfants au sein des gouvernements africains, l’ONG Wao Afrique et Plan Togo veulent « attaquer »  le problème à la racine : contribuer à mettre en place des textes et dispositifs forts en faveur de l’enfant . Pour cela, les deux structures s’apprêtent à organiser, avec la collaboration des Parlementaires sans frontières,  le premier sommet des parlementaires africains. Objectif : Mener des échanges édifiants permettant  d’établir des lois favorables au respect du droit de l’enfant.

Selon le directeur de l’ONG Wao Afrique, les démarches  vont bon train pour la tenue de ce prochain sommet. Cleophas Mally a donné cette information à l’issue d’un partenariat signé entre l’organisation qu’il préside et Plan International Togo.

A travers la signature de plusieurs documents, les deux organisations de défense de droit de l’enfant comptent cheminer désormais ensemble pour mener des actions structurées et définitives en faveur de l’enfant togolais en particulier, et africain en général.

L’organisation du prochain sommet s’inscrit dans cette logique. Les différents parlementaires de plusieurs pays africains se rencontreront à cet effet pour discuter des moyens efficaces à mettre en œuvre au sein de leurs institutions respectives pour faire adopter les textes favorables au développement et à l’épanouissement de l’enfant.

La présence du prix Nobel de la paix 2014 est également annoncée.

Pour rappel, Parlementaires Sans Frontières sur les droits de l’enfant est un mouvement indépendant regroupant les parlementaires siégeant ou anciens du Togo. Ils ont pour rôle d’attirer l’attention de leurs collègues de l’hémicycle et du public togolais sur les questions relatives à la traite des enfants, aux violations de leurs droits et à leur travail et ceci en rapport avec les Objectifs du Développement Durable (ODD).

 

Commentaire d'article

Umalis