Agro-Environnement

PNUD : Plus de 96 millions de FCFA accordés au Togo pour embellir l’environnement et préserver l’écosystème

La signature de protocoles de financement est intervenue ce vendredi 12 janvier 2018 entre la Représentante Résidente du PNUD au Togo, Mme Khardiata Lo N’diaye et les responsables des six (6) organisations bénéficiaires des subventions. Cette cérémonie a été marquée par la présence du Ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières, M. André Kouassi Johnson.

En effet, ces fonds ont été accordés à ces organisations de la société civile togolaise dans le cadre de la mise en œuvre au Togo du Programme de Microfinancements du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMF/FEM). Les subventions s’élèvent à un montant total de cent soixante-quinze mille (175,000) dollars US, soit plus de quatre-vingt-seize millions (96,000,000) de francs CFA. Selon la Responsable Pays du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Togo, ces financements visent à soutenir les initiatives communautaires innovantes allant dans le sens de la conservation de la diversité biologique, la lutte contre les changements climatiques, la lutte contre la dégradation des terres et la lutte contre les produits chimiques ainsi que les déchets dangereux.

Le Ministre de l’Environnement, André Johnson a appelé les organisations bénéficiaires à faire un usage judicieux des fonds alloués, qui s’inscrivent dans le cadre des différentes actions du gouvernement en matière de protection de l’environnement. Par ailleurs, il a exprimé sa gratitude à la coordination du Programme et le Comité de pilotage pour le travail accompli lors du processus de sélection des projets. « Ce programme est pour nous d’une importance symbolique parce qu’il permet de soutenir des projets qui sont développés et mis en œuvre par les communautés à la base, en lien direct avec les populations concernées, pour une meilleure gestion des ressources naturelles, une meilleure protection contre les effets néfastes des changements climatiques mais également comme un levier important pour créer des revenus et offrir des opportunités d’auto-emploi et de création d’activités économique », s’est réjoui Mme Lo N’diaye.

Commentaire d'article

Umalis