Politique

« Les Togolais ont définitivement pris la résolution de rompre avec le pouvoir », révèle Brigitte Adjamagbo-Johnson

La coalition des 14 et le parti Union pour la République (UNIR) ont respectivement appelé le peuple togolais à des manifestations le samedi 13 janvier, les premiers sur tout le territoire et les derniers, dans quelques villes du pays. Chacun a fait sa démonstration de force en matière de mobilisation. Selon Brigitte Adjamagbo-Johnson, « les togolais ont définitivement pris la résolution de rompre avec le pouvoir ».

Reçu hier dimanche dans une émission sur la radio Pyramide Fm, Brigitte Adjamagbo Johnson a remercié le parti UNIR la marche qu’il a organisé. Selon elle, cela a permis de voir et de comprendre les vrais aspirations des togolais aujourd’hui. La secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) fait savoir que les « manœuvres » utilisées par UNIR pour mobiliser assez de personnes, n’ont pas été productives.

« On promet 5.000 francs CFA à ceux qui accepteraient de rentrer dans les bus pour aller aux manifestations, on va recruter des gens depuis le Ghana pour prendre part aux manifestations de Dapaong. Malgré tout cela, les manifestations n’ont pas attiré du monde. Les Togolais ont définitivement pris la résolution de rompre avec le pouvoir », a-t-elle révélé. Et d’ajouter, « même les élèves ont obligés de participer aux manifestations d’UNIR sous peine de les faire renvoyer ».

Même à Kara où l’accès a été interdit à la coalition, les populations ont manifesté leur mécontentement. C’est la preuve que le peuple togolais veut aujourd’hui tourner la page du pouvoir RPT/UNIR, a précisé Brigitte Adjamagbo Johnson de la coalition des 14.

Commentaire d'article

Umalis