Faits divers

Togo / Une messe de requiem pour le 13ème anniversaire du décès de Gnassingbé Eyadéma

5 février 2005 – 5 février 2018 : 13 ans depuis la disparition tragique du feu président Eyadéma Gnassingbé, père de l’actuel Chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé. Des préparatifs sont déjà en cours pour commémorer cette date ayant pris une connotation nationale et qui rivalise de solennité avec les évènements officielles au Togo.

Il est annoncé une messe de requiem le 3 février prochain en l’église de la Madeleine à Paris à 18 heures. Ce sera une occasion solennelle pour faire mémoire du disparu et vivifier dans les mémoires le souvenir de cet homme qui a marqué l’histoire du Togo.

En effet, l’ancien président togolais Gnassingbé Eyadéma a été le chef d’État africain ayant la plus grande longévité au pouvoir. Il a tiré sa révérence après avoir exercé un pouvoir sans partage pendant 38 ans. A sa mort, des officiers supérieurs des Forces Armées Togolaises (FAT) ont intronisé son fils, Faure Gnassingbé, contrairement aux dispositions constitutionnelles. Une élection présidentielle organisée de toute vitesse en avril 2005 a confirmé la présidence du nouveau Chef d’Etat du Togo, Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis bientôt 13 ans.

Commentaire d'article

Umalis