Agro-Environnement

Togo / Protection de l’environnement : Un an après, le projet REDD+ n’a pas eu les résultats escomptés

REDD+ est un projet élaboré en partenariat avec la Banque mondiale (via le Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier) pour renforcer la protection des forêts, gérer efficacement la biodiversité et ralentir le changement climatique. Il sera exécuté sur une période de 4 ans et le Togo en bénéficie depuis 2016.

Lors d’une réunion organisée ce mardi pour évaluer les résultats du projet REDD+, le ministère de l’Environnement, André Johnson, a reconnu que le projet n’a pas comblé les attentes. Dans le cadre de ce projet, 3,8 millions de dollars ont été alloués au Togo ; l’Etat prend à sa charge 422.000 dollars et des partenaires comme la GIZ (Coopération allemande) apportent un soutien financier au programme. Cependant, le REDD+ constitue une opportunité économique, une approche structurante et transversale des stratégies de développement durable du Togo, indique André Johnson, le ministre de l’Environnement.

Par conséquent, les experts gouvernementaux examinent les moyens de rentabiliser ce dispositif dans le cadre de l’évaluation environnementale et sociale stratégique (Eess) du processus Redd+. Ainsi, la réduction des émissions de gaz à effet de serre issues de la déforestation et de la dégradation (REDD+) est une part importante du projet REDD+.

Commentaire d'article

Umalis