Education

Enseignement supérieur: vers la reconnaissance de 14 diplômes togolais par le CAMES

La 32ème session du Programme de reconnaissance et d’équivalence (PRED) du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) se tient depuis hier à Lomé. Les travaux de la rencontre ont été lancés par le Ministre de l’Enseignant Supérieur et de la recherche, Octave Nicoué Broohm.

Pour le ministre, le CAMES joue un rôle important dans la promotion de l’enseignement supérieur de qualité. De l’évaluation à l’accréditation en passant par la reconnaissance, le Conseil est très impliqué. Et pour garantir cette assurance qualité, tous les acteurs du supérieur doivent travailler en synergie. « Elle est pour nous un défi, le prix à payer pour la garantie de son avenir. Elle est un préalable incontournable d’un système fiable et viable, producteur de compétences avérées, d’un marché mondial comparatif et concurrentiel pour le capital humain de haut niveau », a souligné M. Broohm.

Le secrétaire général du CAMES, Pr Bertrand M’batchi, quant à lui, a rappelé aux différents établissements d’enseignement supérieur des pays membres du CAMES de recadrer les dossiers de formations soumis au PRED cette année.

Il faut préciser que 114 dossiers dont 14 togolais vont être soumis pour évaluation, certification ou pour renouvellement d’accréditation.

Commentaire d'article

Umalis