Société

La société civile Togolaise en concertation pour une résolution pacifique de la crise

Quels sont les défis et le rôle de la société civile togolaise dans la résolution pacifique de la crise ? Le sujet est au cœur d’une rencontre entre acteurs sociaux à Lomé. L’initiative est du Réseau ouest-africain pour l’édification de la paix, section togolaise (WANEP-Togo). Une cinquantaine d’acteurs sociaux togolais et des délégués venus du Bénin et du Ghana prennent part à cette rencontre.

Selon Marceline Mensah-Pierrochi, présidente du conseil d’administration de WANEP-Togo, les évènements enregistrés depuis le 19 août lors des manifestations, le pays est plongé dans une instabilité politique. « L’escalade des violences  verbales notées sur les réseaux sociaux et la multiplication des appels à manifester tant au Togo et en dehors du Togo ont envenimée la situation qui est devenue délétère, alimentée par des prises de position susceptibles d’enfoncer le pays dans une profonde crise », a-t-elle déploré. D’où l’urgence pour la société civile de rechercher des outils de règlement de la crise.

A cet effet, deux communications sont au programme de la rencontre. Il s’agit de ; « l’indépendance des sociétés civiles vis-à-vis de l’État et des partis politiques : enjeux et défis » et « les démarches pour un plaidoyer de sortie de crise réussie ».

La rencontre dure deux jours. Elle est financée par le Programme des Nations Unies pour le Développement.

Commentaire d'article

Umalis