Culture & Réligion

Togo/ Gogoligo lance un défi: « ceux qui me critiquent sont les premiers à venir à mes spectacles »

Objet de vives polémiques depuis plusieurs mois, l’humoriste Gogoligo semble faire fi de tout ce qui se dit sur lui. Dans une interview accordée au site « maibetogoactu », l’humoriste togolais répond à ses détracteurs. Son choix politique critiqué, ses prestations remises en question, ses évènements boycottés… Gogoligo balaie tout d’un revers de la main et assume toutes ses actions.

A en croire ses propos, Gogoligo semble  ne pas être affecté par toutes les critiques à son égard. Il se plait à défendre sa position lorsque la question lui est posée sur sa « conviction politique ». « Ce n’est pas une conviction politique mais une vision personnelle. Vous savez, je suis artiste humoriste et c’est tout ce que je sais faire. A chaque fois qu’on me sollicite pour un travail, je ne peux pas m’empêcher d’y aller car je vis de ça. Un ferrailleur ou un maçon refuserait-il un contrat de travail de la présidence sous prétexte qu’il n’aime pas le président ? Je crois que non. Je ne suis pas le seul humoriste au Togo, mais si on m’invite c’est parce que je suis bon, j’ai une popularité que j’ai acquise par mon travail acharné. Ce n’est pas parce que tu n’aimes pas une personne que même si cette dernière te met un sac de sucre sur la langue il faut trouver que c’est amer.».

Celui qu’on surnomme « le fou mal guéri » a, par la même occasion dénoncé un acharnement à son égard. « Si vous critiquez ma proximité avec le pouvoir pourquoi ne faites-vous pas la même chose avec Ras-Ly, Bibish Mola ou Eric Mc qui sont eux aussi des artistes pourtant affiliés à d’autres partis politiques ? L’opposition ne m’a jamais invité pour quoi que ce soit. Je travaille avec le pouvoir parce qu’il me sollicite et je ne vais pas me faire prier pour ça », s’est il défendu.
Sur la question de son inspiration qui serait, ses détracteurs, en berne, l’humoriste, tout en vantant son riche parcours  soutient « si quelqu’un veut te rabaisser, tu as beau porter de l’or, il dira que c’est du plaqué. Même Jésus n’a pas fait l’unanimité. La critique est un signe de succès. On ne critique que ceux qui sont bons ».
Lorsque la récente polémique sur la similitude avec la prestation du gabonais Omar au Congrès d’Unir est evoquée, l’humoriste s’emporte au point de lâcher quelques mots insultants :
« Ceux qui disent que j’ai copié Omar Defunzu sont des attardés mentaux. Ils parlent de quelles preuves ???Tout ce que j’ai dit au Congres d’Unir n’a rien de semblable à ce que Defunzu a fait. Je suis juste resté dans la logique du show de Defunzu pour passer mon message car le contexte était le même. Nous avons tous les deux dénoncé un problème de gouvernance commun à nos deux pays mais chacun est allé à sa façon ».

Malgré tout, Gogoligo reste confiant sur la participation massive des togolais à son prochain évènement « la thérapie du rire » prévu pour décembre prochain.  « Vous serez peut-être étonnés mais ceux qui me critiquent sont les premiers à venir à mes spectacles »,a ironisé l’humoriste togolais.

Commentaire d'article

Umalis