Politique

Les raisons de l’absence de Faure Gnassingbé aux dernières rencontres internationales selon Prof David Dosseh

Le coordonnateur du mouvement social Togo Debout, Professeur David Dosseh s’est prononcé sur l’absence du chef de l’État Faure Gnassingbé aux derniers sommets internationaux, notamment à Dakar (Sommet international sur la paix et la sécurité en Afrique), Bonn (COP 23) et Strasbourg. Il estime que son absence se justifierait par le fait qu’« il y a un malaise dans le camp de Faure Gnassingbé ».

Sur la radio Canal Fm, Prof David Dosseh dit savoir pourquoi le chef de l’État Faure Gnassingbé ne prend plus part aux rencontres internationales. « Si vous êtes président en exercice de la CEDEAO et que vous devez dans cet espace communautaire prôner la bonne gouvernance et la démocratie mais que dans votre propre pays, il y a autant de difficultés, vous ne pourrez pas être à l’aise dans les Sommets pour ensuite parler à vos pairs et à la citoyenneté communautaire », a-t-il avancé.

Il poursuit en disant que M. Faure peut outrepasser ces aspects et participer à ces sommets, seulement que « son discours n’aura pas le même effet que si c’était dans un pays normal, avec une gouvernance normale et un véritable État de droit ».

On se rappelle que la semaine dernière, le ministre de la communication Guy Madjé Lorenzo disait sur France 24 que, c’est à cause de l’agenda chargé du président que ce dernier n’a pu prendre part à la rencontre. Ce qui entre en contradiction avec les raisons évoquées par Prof David Dosseh. Pour lui, la lutte actuelle au Togo est une lutte populaire et ne saurait être une lutte entre opposition et pouvoir.

« C’est une lutte entre un peuple désireuse de libertés et un pouvoir despotique », a-t-il relevé. Et donc, l’engagement de la société civile au côté du peuple est plus qu’indispensable.

Commentaire d'article

Umalis