Société

Prof Togoata Apedo-Amah : « Depuis quand une dictature est juste? », un regard sur la justice au Togo

L’universitaire et défenseur des droits de l’Homme s’insurge contre la pratique du droit et l’application de la justice au Togo. Il se dit déçu par rapport aux comportements des justiciables togolais, qui ne reflètent pas les caractéristiques d’un Etat de droit. Prof Togoata Apedoh-Amah a appuyé ses affirmations avec des exemples concrets.

Le putschiste, qui a succédé à son père par la violence, a prétendu vouloir nettoyer la justice de sa souillure. Cela a fait sourire. Depuis quand une dictature est juste? La justice de notre pays n’est que le reflet du régime politique qui l’a engendrée. L’injustice, le règne de l’impunité, la culture de la mort sont quelques-uns des traits caractéristiques d’un régime détestable et détesté par le peuple togolais.

La traque des jeunes patriotes de NUBUEKE dans l’exercice de leurs devoirs citoyens par une justice aux ordres du pouvoir pendant que l’on laisse courir les miliciens barbares au service de la tyrannie, est la parfaite illustration de l’inquiétude des Togolais.

Les criminels dénoncés devant la CVJR n’ont jamais été poursuivis. Pourquoi?

La fameuse « minorité qui accapare tout », n’a jamais été arrêtée et traduite en justice. Pourquoi ?

Les tueurs d’enfants n’ont jamais été inquiétés. Pourquoi ?

Dans un pays que les ennemis de la liberté prétendent  » démocratique « , la justice se transforme en sa caricature, l’état de non-droit. Elle sert à valider la loi du plus fort et à régler des comptes.

Tout cela fait partie du passif des cinquante ans du clan Gnassingbé. Et c’est pourquoi les Togolais sont en train de les chasser du pouvoir. Les Togolais sont avides de justice, de progrès, d’une gouvernance intelligente qui va créer des emplois et leur ouvrir les barreaux de l’horizon pour les rendre optimistes et faire d’eux des porteurs de projets de développement. Avec ce régime incompétent, le pessimisme est de règle. Les Gnassingbé doivent dégager pour sauver notre pays.

Le maintien au pouvoir frauduleusement de la clique Rpt/Punir condamne le Togo à végéter parmi les derniers de la classe. Quel malheur ! Quel grand malheur pour notre cher pays! Faure Gnassingbé doit partir.

Ayayi Togoata APEDO-AMAH

Commentaire d'article

Umalis