Agro-Environnement

De la production à la transformation, le soja doit s’imposer dans le secteur agricole au Togo

En dépit de l’énorme potentiel que renferme sa culture, le soja a du mal à révolutionner le domaine agricole. Dans un rapport réalisé récemment par le ministère togolais du Commerce, les différentes contraintes qui bloquent les exportations de soja conventionnel et biologique ont été relevées.

En effet, la quantité de production du soja demeure très limitée et, la qualité ne répond pas toujours aux normes exigées par les Européens et les Américains en vue de sa commercialisation. Pourtant, la filière est un levier de développement économique. Selon les dernières statistiques, 23.000 tonnes sont produits en 2015 générant 4 milliards de FCFA de revenus et créant 300.000 emplois directs et indirects.

Selon la ministre du Commerce, Bernadette Legzim-Balouki, les producteurs de la filière et l’Etat doivent définir une démarche stratégique visant à développer les exportations. Il est également important de fixer un standard de qualité et d’adapter la production aux exigences des marchés extérieurs. Rappelons que le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a inauguré en janvier dernier une usine de  transformation de soja et d’arachide dans le canton de Kparatao au Nord-Togo.

Commentaire d'article

Umalis