Education

Togo / UL : La LTDE annonce une année universitaire riche en grèves sèches et en meetings

Selon Afanvi Traoré, le secrétaire général adjoint de la Ligue Togolaise des Droits des Elèves et Etudiants (LTDE), « les dirigeants ne comprennent que le langage de la lutte ». En vue de les amener en prendre connaissance, une grève sèche est annoncée le 29 novembre prochain à la suite d’une Assemblée Générale d’information et de concertation devant l’amphi 600 à l’Université de Lomé.

Cette affirmation du secrétaire général adjoint de la Ligue Togolaise des Droits des Elèves et Etudiants (LTDE) s’explique par le fait que des correspondances auraient été envoyées au président de l’Université et aux ministres en charge de l’Enseignement, sans obtenir gain de cause. Ce silence que les responsables de la LTDE considèrent comme un défi implique donc la mise en œuvre des actions d’envergure de la part de cette organisation estudiantine de défense des droits des étudiants. A cet effet, une marche-meeting est également annoncée le 02 décembre prochain.

Dans la plateforme revendicative, les étudiants réclament notamment l’augmentation des tranches, la suppression des critères d’attribution des tranches, la reprogrammation de toutes les unités d’enseignement, la suppression du Bac I, la suppression des cotisations parentales, la construction de nouvelles salles de classes et la suppression des châtiments corporels infligés aux élèves.

Par ailleurs, Foly Satchivi, président de la LTDE, dit avoir déposé une plainte devant le Procureur de la République pour diffamation et perte de chance dû à son exclusion de l’Université de Lomé.

Commentaire d'article

Umalis